La belle histoire du rail !

La chaîne France 5 a diffusé une très belle émission sur l’histoire du rail, de la première chaudière à vapeur roulante à l’hyperloop. Elle nous amène en Angleterre, son lieu de la naissance à la région parisienne, en passant par les États-Unis et le Saint-Gotthard. Cliquez sur l’image pour accéder à la page de l’émission.

Tous, techniciens ou pas, apprécieront ce reportage, nous en sommes certains !!!

Cotisations 2018 : dernière ligne droite

Certaines et certains d’entre vous ont choisi d’attendre la fin de l’année pour répondre à l’appel à cotisation du Trésorier. Malgré l’accumulation de bonnes nouvelles (même si elles sont « petites »), la lutte n’est pas achevée, loin s’en faut ! L’effort de tous est encore nécessaire !

Alors, pour celles et ceux qui n’auraient pas encore ré-adhéré, n’hésitez pas à télécharger le bulletin d’adhésion de l’année 2018

Et si, parmi vos connaissances, certaines veulent nous rejoindre et adhérer, n’hésitez pas à leur signaler la page !

Débattre des Transports et de l’intérêt général…

C’est à un débat citoyen qu’une (très belle) brochette d’associations – dont le CRÉLOC ! – invite les citoyens, à Accous, le samedi 29 septembre, sur le thème de « Transports et intérêt général ».

Précisons tout de suite que l’idée et les premières rencontres pour l’organiser sont bien antérieures à l’accident, mortel et dévastateur sur le plan environnemental, d’Etsaut. Mais le débat prendra un relief particulier, cela va de soi.

L’occasion, pour le CRÉLOC et d’autres, de revenir sur les derniers évènements locaux et de ce qui, depuis fin août, agite les cœurs et les esprits. En Aspe et ailleurs.

Pour prendre connaissance du programme de la journée

Alors, n’hésitez pas ! Si vous êtes dans le secteur, rejoignez-vous et venez participer à ce débat citoyen !

Et faites connaître largement cette initiative associative !!!

Le Canfranc à l’agenda du ministre ?

Le nouveau ministre de la Transition écologique, M. François de Rugy, est venu en Béarn, ce jeudi 20 septembre 2018. L’essentiel de son déplacement était consacré au dossier de la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées occidentales.

Mais, bien que cela n’ait pas fait les grands titres, ce dossier n’était pas le seul au menu des rencontres entre le ministre et les élus. C’est, en tout cas, ce que nous apprenons au fil de l’actualité Twitter du ministre :

Le CRÉLOC avait fait savoir à qui de droit que nous aurions aimé le rencontrer. Cela n’a pu se faire, mais quelques élus ont transmis le message, ici et ailleurs, c’est un fait !

Pas d’annonce. Mais cela n’a rien d’étonnant. En tout cas, pour nous.

Nous ne désespérons pas de rencontrer le ministre dans les semaines qui viennent.

L’appel à cotisation 2018

Comme chaque année, certaines et certains d’entre vous n’ont pas attendu l’appel à cotisation que le Trésorier fait, chaque début d’année. Si l’actualité récente a pu laisser penser que la lutte était achevée, les dernières publications administratives viennent nous rappeler qu’il n’en est rien, malheureusement. L’effort de tous est encore nécessaire !

Alors, pour celles et ceux qui n’auraient pas ré-adhéré, n’hésitez pas à télécharger le bulletin d’adhésion de l’année 2018

Et si, parmi vos connaissances, certaines veulent adhérer, n’hésitez pas à leur signaler la page !

1er décembre 2017, Canfranc, date historique !

Le 1er décembre 2017 à Canfranc est et restera, pour les promoteurs de la réouverture, une date historique !

Le panneau sur lequel toutes les parties prenantes du dossier ont apposées leurs signatures

En effet, c’est ce jour-là que Canfranc a reçu les présidents des régions Aragon et Nouvelle Aquitaine, MM Javier Lambán et Alain Rousset, et M. Herald Ruijters, directeur Transport innovant et durable à la Commission Européenne. Ils étaient accompagnés de M. Alain Autruffe, directeur régionale de SNCF Réseau, ainsi que de M. Jorge Ballesteros Sánchez, sous-directeur de la planification et des projets du Ministère de l’Équipement.

MM José Luis Soro et Bernard Uthurry, et M. Luc Federman, directeur général adjoint des Transports, Infrastructures, Mobilités et Environnement du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine étaient également du voyage. La CREFCO et le CRÉLOC avaient, eux aussi, répondu à l’invitation des institutions régionales. L’un des représentants du CRÉLOC, Gérard Lopez, en a ramené quelques images rassemblées dans une vidéo.

Tout ce petit monde s’est retrouvé pour apposer de manière officielle leurs signatures à la convention de financement des « Études pour la réhabilitation du tronçon ferroviaire transfrontalier Pau-Saragosse ».

Les signataires de la convention devant la gare de Canfranc. De gauche à droite : Javier Lambán, Herald Ruijters et Alain Rousset

La venue d’un responsable de haut-niveau de la Commission européenne dit assez combien le rétablissement de cet l’ancien maillon ferroviaire du Canfranc est un projet qui compte au niveau européen. Au point que le financement des études n’a pas posé problème. Et que la perspective du financement des travaux, le moment venu, est d’ores et déjà appréhendé de manière tout à fait positive par les autorités de Bruxelles.

Pour en apprendre plus sur le dossier complet des études, nous ne pouvons que vous conseiller de visiter les pages que les institutions régionales consacrent au projet, tant côté espagnol que côté français.

Nous mettons également à votre disposition le dossier de presse diffusé par le gouvernement d’Aragon et le dossier de presse que le Conseil régional de Nouvelle Aquitaine a diffusé de son côté.

 

Sur le terrain, les études sont lancées !

Sur le terrain, les premières traces des études préalables à la réouverture !

La convention de financement des études n’est pas encore signée (une affaire de jours…) que, déjà, sur le terrain, les Aspois et les curieux peuvent découvrir de curieux panneaux.

 

Gérard Lopez a pris ces deux clichés le 22 novembre 2017, dans l’après-midi, sur la portion de voie entre le butoir de Bedous et Accous. Le temps du débrousaillage de la voie ferrée, entre Bedous et les Forges d’Abel, n’est pas loin !

Et, si l’on fait un petit zoom (ci-dessous) – ce que n’a pas manqué de faire Gérard – on lit une phrase qui va faire chaud au cœur de toutes celles et tous ceux qui, depuis tant d’années, se battent pour la réouverture.

Vous lisez bien ! « Chantier de rénovation de la ligne ferroviaire entre Bedous et Canfranc » !!!

Si même SNCF Réseau le dit…

Prenez connaissance du communiqué de presse que le CRÉLOC a diffusé en cette occasion, le 30 novembre 2017.

L’Assemblée générale 2017

Le CRÉLOC tiendra son Assemblée générale le 23 septembre 2017, à 10 h 30, en mairie de Bedous. L’ordre du jour abordera les points suivants :

  • rapport moral, et vote du quitus ;
  • rapport d’activités ;
  • rapport financier et vote du quitus ;
  • perspectives d’action ;
  • élection des membres du Conseil d’Administration (21 membres maximum, art. 7 des statuts) ;
  • vote sur le changement de siège social
  • questions diverses.

 

Jose Luis Soro est confiant

Le ministre José Luis Soro est confiant

Capture d’écran du site d’El Periódico de Aragón, le 11 décembre 2016

C’est en tout ce que l’on peut conclure de la lecture de l’entretien accordé par José Luis Soro au quotidien El Periódico de Aragón ce dimanche 11 décembre 2016.

Après la référence au projet d’aménagement de la plate-forme de Los Arañones, porté par la DGA, José Luis Soro rappelle les efforts des 2 exécutifs régionaux. Et la responsabilité des 2 gouvernements. Avant de se féliciter de l’appui de l’Europe. Résolument optimiste, sans être pour autant déconnecté du réel.

Le train de la réouverture repart cette semaine

En cette mi-septembre, les premiers chiffres de fréquentation du train Oloron-Bedous arrivent. Ils sont encourageants : une moyenne de 200 personnes par jour ! Ce qui profite aussi à la liaison routière (pour l’instant !) Bedous-Canfranc. Au CRÉLOC, nous pensons que quelques aménagements d’horaires pourraient conforter ces premiers chiffres.

Après quelques semaines de repos, Aragon et Nouvelle Aquitaine ont repris l’ouvrage où ils l’avaient laissé, le 1er juillet dernier. Réunis ce mercredi 21 septembre à Pau, les deux exécutifs ont affiné la stratégie de pression sur les états français et espagnols (courrier commun aux deux ministres, entre autres) et dépôt d’un dossier auprès de l’Europe, où les deux présidents doivent se rendre le 18 octobre prochain.

Javier Lamban et Alain Rousset se rendront ensemble à Bruxelles pour obtenir un financement
de l’Europe. © Photo J.-P. Gionnet  – La République des Pyrénées, le 21 septembre 2016

Conformément à son annonce du 1er juillet, à Bedous, le maire de Saragosse reçoit aujourd’hui (23 septembre) ses homologues de l’axe ferroviaire Valence-Saragosse-Canfranc-Pau (et quelques villes au-delà). Sont également invités des responsables économiques espagnols et français. Le CRÉLOC, représenté par Jacques Couratte-Arnaude et Gérard Lopez, assiste à cette réunion, au cours de laquelle doit être signée una “Carta de las Ciudades por el corredor internacional, Valencia-Zaragoza-Pau” (« Lettre des villes pour la ligne internationale Valence-Saragosse-(Canfranc)-Pau »).

Quant au CRÉLOC, avant l’Assemblée générale du 1er octobre, il participe « opérativement » pourrait-on dire à ces différentes manifestations en faveur du Canfranc en procédant, ce samedi 24 septembre, au débroussaillage de la voie au-delà du butoir de la gare de Bedous.

Pas de doute ! Le train de la réouverture repart avec vigueur en cette période de rentrée !!!

Merci à Alain Cazenave-Piarrot, Alain Leuridan, Julien Le Neveu et Jean-Éric Rose (le graphiste)
qui ont œuvré pour la pose de la bâche revendicative du CRÉLOC.
Photo Jean-Éric Rose  – CRÉLOC – 1er juillet 2016

Le Canfranc et la Garburade

Les responsables de la Garburade rendaient déjà hommage au Canfranc. Des concurrents aussi !

Conclusion (provisoire) : le Canfranc reprend sa place dans le paysage haut béarnais… et dans les esprits. Quand l’utopie devient réalité…

Quelques membres imaginent une équipe du CRÉLOC l’an prochain à la Garburade. À suivre !