Quelques liens vers des sites d’intérêts

Nous retenons d’abord les liens ayant un rapport direct avec la ligne Goya.

Sur la ligne

La page Ligne Pau-Canfranc de Wikipédia est correctement rédigée, elle donne en particulier un déroulant décrivant la ligne point par point.

Les horaires des TER de la SNCF montrent l’activité de la ligne Pau–Oloron et annonceront la réouverture du tronçon Oloron-Bedous.

Les régions Aragon et Aquitaine avaient créé un site Internet, dénommé canfraneus.eu, où l’on retrouve pas mal d’infos… y compris du CRÉLOC et de la CREFCO.

Sur nos villes
La ville d’Oloron-Sainte-Marie

La ville de Pau

La ville de Jaca

La ville de Canfranc

Sur nos correspondants

La CREFCO, notre équivalent actif du côté espagnol.

Le portail sur l’intermodalité ou les informations sur les transports, le portail qui nous héberge.

La FNAUT, la Fédération nationale des Associations d’usagers des transports.

L’office de tourisme de la vallée d’Aspe, qui signale à ses visiteurs la possibilité de venir séjourner en train.

L’office de tourisme des Pyrénées-Atlantiques.

À l’étranger

Le site de l’un de nos adhérents suisse sur le Canfranc, Jean-Paul Beuret, qui a rédigé un article très bien documenté sur le Canfranc.

Un site suisse sur le Canfranc, rédigé en allemand avec une traduction française et espagnole.

Sur des actions environnementales et autres luttes amies

La DUT – Défense des Usagers des Transports (DUT) Aquitaine Grand Pau – s’intéresse à toutes les questions liées aux transports sur l’agglomération paloise… et au Canfranc !

CODE BÉARN (collectif pour les déplacements en Béarn) est une association dont un des buts est d’empêcher la construction d’une nouvelle route entre Pau et Oloron.

Le CDRIC (Coordination pour la Défense du Rail et de l’Intermodalité en Comminges / Barousse), qui demande la réouverture de la ligne Montréjeau-Luchon, en particulier.

Exploitation locale

Un point de vue régional sur l’Aquitaine, plus particulièrement la Gascogne mais avec une vision intéressante des lignes disparues et, par exemple un lien vers un inventaire des tunnels français.

Le Chemin de Fer de la Baie de Somme est le premier chemin de fer touristique de France ; il transporte 150 000 voyageurs par an (soit autant que Pau-Oloron… pour l’instant).

Le Train Rouge est un bel exemple, à de nombreux points de vue, d’une ligne secondaire dont l’intérêt économique est essentiel pour un territoire.