PAU-CANFRANC OU PAU-CANFRANC-SARAGOSSE ?

Dans son édition du 9 février 2024, le journal «La République des Pyrénées» a publié une tribune de presse du Président du CRÉLOC.

Cet article est réservé aux abonnés, mais en voici l’intégralité.

 

PAU-CANFRANC OU PAU-CANFRANC-SARAGOSSE ?

Il existe plusieurs manières de désigner la ligne ferroviaire qui partant de Pau rejoint Canfranc, à travers la vallée d’Aspe et un tunnel sous Somport, avant de rejoindre Saragosse.

On emploie souvent l’expression « La Pau-Canfranc », côté béarnais, « El Canfranc » côté aragonais.

Le CRELOC et la CREFCO qui militent en faveur de la réouverture des 33 km encore fermés entre Bedous et Canfranc et aussi de la modernisation de tout le tracé entre Pau et Saragosse, entendent désigner correctement un tel axe ferroviaire par « Pau – Canfranc- Saragosse », bien différent des autres dénominations.

La 1re différence est de taille ! C’est bien de la ligne Pau-Canfranc-Saragosse dont il est question, et non pas de la ligne Pau-Canfranc. Pourquoi ? Parce que, depuis 2011, la ligne Pau-Saragosse – axe de 311 km –  est inscrite au Schéma Trans Européen des Transports (TNE-T) et non pas Pau-Canfranc ou Bedous-Canfranc

La 2e différence est induite par la 1re. En 2017, le 1er dossier des études préalables à la réouverture a été cofinancé à hauteur de 50% par l’Union européenne (UE). Pour mémoire, les travaux de remise en service du tronçon Oloron-Bedous furent pris en charge par le seul Conseil Régional d’Aquitaine, étape cruciale qui permettra d’amorcer la réouverture complète de Pau à Saragosse.

La 3e différence découle encore de la précédente. L’UE va participer au financement des travaux de réouverture de la ligne et à ses équipements aux standards européens. Les travaux de la nouvelle gare Voyageurs de Canfranc -inaugurée le 15 avril 2021- a été co-financée à hauteur de 30 % par l’UE.

La 4e différence est que l’ensemble de l’axe ferroviaire sera à l’écartement standard UIC (1 435 mm). Plus de rupture de charge à supporter donc. Ce qui constituera un gain de temps non négligeable, pour les voyageurs comme pour les convois de marchandises.

La 5e différence est que la capacité de circulation sur toute la ligne va être singulièrement augmentée. Les aménagements de voies d’évitement, tant côté français que côté espagnol, permettront de faire circuler davantage de trains avec des possibilités accrues de croisements. De nos jours, Saragosse est une grande ville industrielle dotée de la 1re plate-forme logistique d’Espagne. L’axe ferroviaire Pau-Canfranc- Saragosse constitue un atout majeur pour les acteurs économiques.

La 6e différence réside dans la gestion des circulations à venir de la ligne Pau-Canfranc-Saragosse. Elle sera gérée selon le standard européen  ERTMS (European Rail Trafic management System) qui garantit souplesse et sécurité. Canfranc pourrait accueillir un tel centre de gestion.

Enfin, la 7e différence, tient au mode de traction. Lors de son inauguration en 1928, la ligne Pau-Canfranc était l’une des premières en France à être électrifiée. Cela fut rendu possible par l’équipement de la vallée d’Aspe avec un système de Barrages et de centrales hydro-électriques. Ce fut un atout majeur pour une ligne qui doit franchir en haute vallée d’Aspe un « point dur » de 7 km de pentes à 4 ,3%, heureusement réparties en plusieurs segments. Seule la puissance qu’autorise la traction électrique a permis, dès 1928, de tracter des trains de 600 tonnes. De nos jours, les nouvelles locomotives et les nouvelles caténaires autorisent le passage de convois de 1000 tonnes, tout en décarbonant les transports à travers les milieux montagnards particulièrement fragiles des hautes vallées d’Aspe et d’Aragon.

Pour le Bureau du CRELOC,

Alain Cazenave-Piarrot Président

 

 

Travaux en cours à Bedous

Travaux sur la ligne entre Oloron et Bedous

Mi septembre, des travaux ont débuté sur la ligne.
Afin de supprimer le ralentissement à 10 kmh mis en place en décembre 2021, la falaise située entre la tête sud du tunnel de l'Araou et le PN 59 va être purgée et sécurisée.

L'opération devrait durer cinq mois.

Depuis le 2 octobre et jusqu’à la fin de l’année, les circulations des trains entre Oloron et Bedous sont interrompues en semaine, entre 8h30 et 14h30, . Le trajet se fait autobus. Le service est normal les samedis, dimanches et jours fériés. (il vaut quand même mieux se renseigner juste avant... au cas où.)

Voici quelques images du chantier au 14 octobre 2023

Date de l’Assemblée Générale du CRÉLOC 2023

Notre Assemblée Générale Ordinaire 2023 aura lieu le

SAMEDI 14 octobre 2023, à 11 heures.

Salle de la Mairie. 64490 Bedous.

 

L’ordre du jour est le suivant:
▪ Rapport moral et vote du quitus
▪ Rapport d’activités
▪ Rapport financier et vote du quitus
▪ Election des membres du Conseil d’Administration (à renouveler entiérement)
▪ Questions diverses

Un repas est ensuite prévu à 13h00, au restaurant Le Mayabor.
Les inscriptions (nom + n° téléphone) se font OBLIGATOIREMENT par courriel auprès du trésorier du CRÉLOC tresorier@le-creloc.com , avant le 9 octobre 2023.

Pour ceux d’entre vous qui soutaitent arriver en train, voici les horaires :
Aller: Pau 9H16 > Bedous 10H26
Retour: Bedous 14H35 > Pau 15H49 ou Bedous 16H01 > Pau 17H14

Au plaisir de vous compter parmi nous le 14 octobre !

Quelques images du rassemblement 2023 à Canfranc

Le rassemblement a eu lieu sous un ciel radieux avec une petite bise qui rafraichissait l'atmosphère, alors que plus au sud de l'Aragon, la canicule sévissait. A voir l'ambiance lors des préparatifs, les troupes avaient le moral!

 

C'est le maire de Canfranc qui a pris la parole en premier,    intervention de Fernando Sanchez

suivi du président du CRÉLOC,                                              intervention d' Alain Cazenave-Piarrot

puis du porte-parole de la CREFCO.                                      intervention de Benjamin Casanova

                                                                                                épilogue de Benjamin Casanova

 

Une plaque a été ensuite inaugurée en souvenir de Luis Granell, un des fondateurs de la CREFCO, tragiquement décédé en montagne en février 2022.

Suite aux travaux d'aménagement, le totem situé à l'angle du pont d'accès à la gare avait disparu. La CREFCO l'a remplacé; il est maintenant érigé sur la plateforme qui sépare les deux gares.

Auteurs

Vidéos : Salvador Alberto Martin López

Photos : Jesús Crusellas & Gérard Lopez

Rassemblement 2023 à Canfranc

Le 16 juillet 2023, à midi, aura lien à Canfranc, le rassemblement annuel pour revendiquer la réouverture de la ligne internationale Pau-Saragosse.

Le CRÉLOC et la CREFCO appellent toutes celles et ceux qui réclament la réouverture du Canfranc à se retrouver sur l’esplanade située entre l’ancienne et la nouvelle gare.

Cette année, cette mobilisation aura une saveur particulière car :

  • nous fêterons les 30 ans de la CREFCO
  • les derniers travaux de réfection de la ligne côté Aragonais ont débuté et, mi 2024, la voie entre Saragosse et Canfranc sera entièrement rénovée

Lors de leur intervention, le maire de Canfranc, le Président du CRÉLOC et le porte-parole de la CREFCO ne manqueront certainement pas de souligner que, bientôt, il ne restera plus que 33 petits kilomètres (les 8 du tunnel international et les 25 côté français) à remettre en état afin de permettre la reprise des circulations ferroviaires entre la France et l’Espagne.C’est sur ces derniers kilomètres que doit dorénavant se concentrer notre lutte.

Après les prises de parole, une marche aura lieu à travers le «jardin ferroviaire» nouvellement crée.

Un stand du CRÉLOC au marché de Bedous

Pour ne pas perdre les bonnes habitudes, le CRÉLOC sera présent cette année encore au marché hebdomadaire de Bedous.

Nous y serons présents tous les jeudi, entre le 13 juillet et le 17 août, et nous aurons plaisir à vous y retrouver.

Petit nouveauté depuis l’an dernier, nous nous sommes équipé d’un barnum afin de pouvoir échanger à l’abri du mauvais temps… et du soleil.

Date de l’Assemblée Générale du CRÉLOC 2022

Notre assemblée Générale Ordinaire 2022 aura lieu le

SAMEDI 15 octobre, à 11 heures.

Salle de la Mairie. 64490 Bedous.

Ordre du jour :

▪ Rapport moral

▪ Rapport d’activités

▪ Rapport financier

▪ Appel à candidature pour de nouveaux membres au Conseil d’Administration

▪ Questions diverses

* * * * * * * *

Sauf évolution de la situation, les règles sanitaires applicables seront les suivantes :

▪ fenêtres ouvertes

▪ port du masque à votre convenance

* * * * * * * *

Un repas est ensuite prévu à 13h00, au restaurant Transhumance & cie ( gare de Bedous).

Les inscriptions (nom + n° téléphone) se font OBLIGATOIREMENT par courriel auprès du trésorier du CRÉLOC tresorier@le-creloc.com avant le 8 octobre 2022.

Le CRÉLOC et la CREFCO sont très, très tristes !

La lutte pour la réouverture de la ligne internationale Pau-Canfranc-Saragosse a perdu l’un de ses plus éminents activistes.

Luis Granell est décédé à Pau le 17 février 2022 à l’âge de 74 ans, suite aux blessures occasionnées le 12 janvier dernier lors d'un accident de montagne, alors qu'il effectuait une sortie en raquettes sur les hauteurs de la vallée d'Ossau. Depuis ce jour là, il était hospitalisé à l'hôpital de Pau où il était plongé dans un coma artificiel.

Journaliste, géographe, romancier et essayiste, Luis était très connu dans le monde associatif aragonais. Il a été l'un des père fondateur de la CREFCO et son porte-parole de 1993 à 2004.

Comme le souligne Alain Cazenave-Piarrot, le président du CRÉLOC, "Avec la disparition de Luis Grañell, le combat pour la réouverture du Canfranc perd un de ses plus grands défenseurs. Luis étonnait par sa culture, la clarté de ses analyses et sa pugnacité dans l’action. Le CRELOC et la CREFCO perdent un véritable ami ".

Luis est né à Saragosse en 1948 et décédé à Pau en 2022, tout un symbole que nous laisse ce grand défenseur de la réouverture de la ligne Pau-Saragosse.

Une importante délégation représentant nos deux associations était présente lors de son incinération au crématorium de Pau le 22 février. Nous étions encore plus nombreux à la cérémonie de "despedida" organisée le mercredi 23 février au siège des Cortes d’Aragon à Saragosse ainsi qu'à l'hommage rendu le 27 mars dans la salle du conseil municipal de Canfranc.

Adieu Luis, tu nous manqueras énormément et nous continuerons la lutte avec encore plus de ferveur, en ta mémoire !

**********

Extrait de la cérémonie aux Cortes de Aragón à Saragosse

L'hommage rendu en mairie de Canfranc

L' hommage du Président du CRÉLOC

 

Dans la presse française

La République des Pyrénées

La vie du rail

 

Dans la presse Espagnole

Heraldo de Aragón (1)

Heraldo de Aragón (2)

El Periódico de Aragón

Radio Huesca

 

 

Travaux de confortement d’un talus à Sarrance

Comme tout le réseau ferroviaire français, l’état de la ligne entre Pau et Bedous fait l’objet d’une surveillance de la part de SNCF Réseau. Mais ici, l’inspection est double, car des membres du CRÉLOC sont également aux aguets, prêts à signaler la moindre perturbation.

C’est ainsi que nous avions remarqué que, à 300 mètres au Sud de la halte de Sarrance, un talus commençait à s’affaisser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un premier temps, des plots de nivellement ont été implantés, afin de permettre aux géomètres, d’effectuer un relevé de nivellement quotidien, qui permettra ensuite de dire rapidement s’il faut injecter le talus ou non.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 19 février 2021, un arrêté municipal a été publié afin d’autoriser l’entreprise effectuant les travaux, à installer une base de vie sur la voie publique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chantier a pu alors débuter par l’installation d’un escalier d’accès,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puis s’est poursuivi par le nettoyage des fossés et ouvrages hydrauliques.

 

 

Actuellement, une partie du flanc de talus a été recouvert d’une toile de géotextile, fortement épinglée au sol, qui sera ensuite végétalisée.

Dans 3 semaines, des parois berlinoises seront descendues ( dans la zone à droite de la photo ) pour consolider la plateforme ferroviaire; durée des travaux: 2 semaines.

(les parois berlinoises sont des profilés métalliques enfoncés verticalement dans le sol pour constituer un blindage s’opposant aux poussées des sols)

… à suivre